Europe & Handicap

Une initiative citoyenne pour mobiliser les personnes handicapées & leur famille et faire entendre leur voix auprès des députés européens.

Discrimination, emploi, accessibilité, libre circulation, protection des femmes handicapées… autant de sujets sur lesquels l’Europe doit encore progresser ! Invités à interpeller les députés sur les enjeux de votre quotidien ou celui de votre entourage, vous avez voté pour les revendications qui vous semblent les plus importantes ! La FNATH, association des accidentés de la vie, se charge de toutes les transmettre aux députés européens. Retrouvez sur ce mur leur classement par nombre de voix !

Et continuez à vous informer sur le fonctionnement et faites part de vos préoccupations : téléchargez dès maintenant l’application EUROPE & HANDICAP

Télécharger dans l'App Store      Disponible sur Google Play

Pauvreté et exclusion

Aujourd’hui, des millions de personnes handicapées sont plongées dans la pauvreté et l’exclusion.

"Je souhaite que la question des ressources des personnes handicapées soit abordée au plan européen, afin que les citoyens handicapés puissent vivre comme des citoyens à part entière."
55
VOTEZ
Réduction des dépenses sociales et des allocations

Aujourd’hui, la politique européenne contre la crise a mis l’accent sur la réduction des dépenses. Les personnes handicapées et leurs familles, qui ne sont pas responsables de la crise, ont fait face à des réductions drastiques dans les services sociaux et les allocations.

"Je souhaite que l’Europe permette au contraire de maintenir dans tous les Etats membres les politiques de cohésion sociale et que la révision de la Stratégie de l’Europe 2020 inclut une stratégie spécifique pour l’emploi, l’inclusion sociale, et la réduction de la pauvreté des personnes handicapées."
42
VOTEZ
Liberté de circulation

Aujourd’hui, la liberté de circulation, l’une des libertés basiques de l’Union Européenne, n’est pas respectée pour les personnes handicapées et la plupart des biens ne sont pas accessibles.

"Je souhaite que l’Europe adopte rapidement l’Acte européen de l’Accessibilité, établissant des exigences communes d’accessibilité à travers l’UE pour les biens et les services."
40
VOTEZ
Nouvelles technologies

Aujourd’hui, les nouvelles technologies se révèlent souvent un frein à la citoyenneté des personnes handicapées, car elles ne sont pas assez accessibles. Cela les empêche de participer pleinement à la société et de vivre de manière plus autonome.

"Je souhaite que les personnes handicapées puissent accéder plus facilement aux services disponibles au public et je demande que le Conseil et le Parlement Européen adoptent une législation en la matière."
36
VOTEZ
Discriminations

Aujourd’hui, les personnes handicapées sont fortement discriminées dans leur vie quotidienne (accès à des services, emploi…). Mais la législation actuelle de l’UE ne couvre que la discrimination dans l’emploi.


"Je souhaite que l’UE adopte la Directive proposée, telle qu’amendée par le Parlement Européen, qui vise à protéger les personnes handicapées (parmi d’autres groupes) contre la discrimination dans tous les domaines de la vie (protection sociale, santé, avantages sociaux, fourniture et accès aux biens et autres services disponibles pour le public, incluant le logement et l’éducation)."
36
VOTEZ
Commission européenne et handicap

Aujourd’hui, l’organisation de la commission européenne ne permet pas de prendre en compte les droits des personnes handicapées.


"Je souhaite que la Commission se dote d’une direction générale, responsable des questions liées au handicap, et d’un Vice-président intégrant les personnes handicapées dans son champ d’activité."
33
VOTEZ
Pouvoir de l’Intergroupe au parlement

Aujourd’hui, il est essentiel que les parlementaires européens s’impliquent pour faire progresser les droits des personnes handicapées.

"Je souhaite que le Parlement européen qui sera élu rétablisse l’Intergroupe Handicap du Parlement européen qui représente l’un des plus anciens (créé en 1980), des plus grands, des plus actifs parmi les intergroupes et qu’il confirme l’instauration d’une Commission de travail sur l’application de la Convention des Nations Unies relative aux Droits des Personnes Handicapées."
33
VOTEZ
Accès aux soins

Aujourd’hui, l’accès aux soins des citoyens handicapés et plus généralement de l’ensemble des citoyens européens est compromis.

"Je souhaite que la santé devienne une priorité transversale de toutes les politiques européennes."
33
VOTEZ
Citoyenneté

Aujourd’hui, les fonds européens ne sont pas assez utilisés pour renforcer la citoyenneté des personnes handicapées.

"Je souhaite que tous les Fonds de l’UE soutiennent des politiques incluant les personnes handicapées, et ne créant pas de nouvelles barrières ou discrimination."
32
VOTEZ
Mobilité des personnes

Aujourd’hui, les législations concernant le stationnement des personnes handicapées ne sont pas harmonisées dans les différents pays de l’Union européenne.

"Je souhaite que l’Union européenne établisse une carte Européenne pour la mobilité des personnes handicapées avec une reconnaissance mutuelle de la gratuité et réductions dans les transports, la culture et le tourisme."
31
VOTEZ
Les politiques économiques

Aujourd’hui, les politiques macroéconomiques de l’UE ignorent les personnes handicapées, ce qui compromet toute progression vers le respect de la Convention des Nations Unies.

"Je souhaite que l’UE mette au cœur de son action l’inclusion, la solidarité, l’égalité et la légitimité démocratique. C’est là le seul moyen de restaurer la confiance des citoyens."
29
VOTEZ
Accès aux soins

Aujourd’hui, les droits des patients ne constituent pas une priorité de la politique de santé de l'UE.

"Je souhaite que la prochaine Commission désigne un « Commissaire à la santé et aux droits des patients » et que l’année 2015 soit déclarée « Année Européenne des droits des patients »."
28
VOTEZ
Implication des personnes handicapées

Aujourd’hui, les personnes handicapées ne sont pas assez associées à la préparation des décisions de l’Union européenne.

"Je souhaite que le Forum européen des personnes handicapées soit associé à toute décision impactant directement ou indirectement les citoyens handicapés."
27
VOTEZ
Détérioration du niveau de vie

Aujourd’hui, l’Union européenne est perçue par les citoyens européens comme directement responsable de la détérioration de leur niveau de vie et comme non démocratique

"Je souhaite que l’UE mette au cœur de son action l’inclusion, la solidarité, l’égalité et la légitimité démocratique. C’est là le seul moyen de restaurer la confiance des citoyens."
25
VOTEZ
Femmes & handicap

Aujourd'hui, les femmes handicapées doivent toujours affronter une double discrimination : parce qu'elles sont femmes et parce quelles sont handicapées.

"Je souhaite que l'Europe les protège contre toutes les formes de discrimination et qu'elle les assure de leur égalité en matière de droit."
25
VOTEZ
Convention des Nations Unies

Aujourd’hui, l’Union Européenne n’a pas ratifié le protocole facultatif relatif à la Convention des Nations Unies pour les droits des personnes handicapées.

"Je souhaite que l’UE ratifie rapidement le Protocole facultatif de la Convention, qui introduit des procédures renforçant le processus de mise en œuvre de la Convention et la possibilité d’intenter un recours pour les individus dont les droits fondamentaux sont violés."
25
VOTEZ
Le droit de vote

Aujourd’hui, les personnes handicapées sont entravées dans l’exercice d’un de leurs principaux droits : le droit de vote.

"Je souhaite que les Etats membres de l’Union européenne aient l’obligation d’éliminer toute entrave à ces droits en rendant accessible les bureaux de vote, en supprimant les entraves légales à la capacité juridique ou au droit de vote des personnes accueillies en établissement."
23
VOTEZ
Je souhaite plus d accessibilte dans les transports en commun et les voies aeriennes.
20
VOTEZ
Il faudrait que l'Europe parle enfin aux personnes handicapées. Nous représentons quand même plusieurs dizaines de millions de citoyens.
18
VOTEZ
je souhaiterais deux choses pour la France. La première serait l accessibilité a tout les lieux publics. La deuxième c'est que ma pathologies qui est le syndromes d'ehlers danlos soit mieux prix en compte.
16
VOTEZ